Plusieurs annonceurs s’étaient plaints. Maintenant, Facebook réagit et change ses directives publicitaires.

Le mécontentement de nombreux annonceurs se faisait sentir depuis longtemps: certaines publicités apparaissaient sur Facebook sur certaines pages ou pages de groupe qui ne semblaient pas très sérieuses. En langage clair et simple: de nombreux spécialistes du marketing sentaient que leurs publicités apparaissaient sur Facebook sur des pages manifestement axées sur des sujets tels que le sexe et la violence. Facebook a réagi à cela et a maintenant élargi la liste des pages Pages et Groupes qui ne sont pas autorisées à avoir des publicités. Cela provient d’une entrée dans le Facebook-Newsrooms émergé.

Le tout devrait commencer le 1er juillet. À cette fin, Facebook a annoncé qu’il intégrerait un nouveau processus dans le flux de travail pour déterminer quelles pages ne sont pas adaptées aux publicités. À la fin de la semaine en cours, toutes les publicités qui figurent toujours sur ces pages doivent être supprimées.

Pour le moment, ce processus doit encore être réalisé «à la main». Bientôt, cependant, un système doit être développé avec lequel les pages peuvent être reconnues automatiquement. Dans ce contexte, Facebook souligne que ce processus n’aura aucun effet sur l’activité du réseau Zuckerberg – mais il est très avantageux pour les utilisateurs et les spécialistes du marketing.

De nos jours, vous pouvez sentir que Facebook bricole vigoureusement ses paramètres concernant les publicités. Nous avons récemment signalé que le réseau Zuckerberg avait révisé ses rapports Ads Manager. La démarche actuelle aura certainement un effet positif sur la coopération avec les annonceurs.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *