Les anges –

La star de télé-réalité américaine Kim Kardashian (40 ans) – qui ne connaît pas le nom ? Surtout la sextape privée, qui a débarqué sur le net en 2007, l’a rendue célèbre du jour au lendemain.

  • Kim Kardashian commente une vieille sextape
  • Pris avec son petit ami d’alors Ray J.
  • Kim Kardashian : « Parce que j’étais excitée et que je voulais le faire »

Mais comment est née la vidéo avec le contenu savoureux à l’époque ?

Le clip chaud aurait été tourné dans une chambre d’hôtel avec son petit ami de l’époque, Ray J (40 ans). On ne sait toujours pas qui tenait la caméra. Plus tard, la société de production porno Vivid Entertainment a mis la main sur le film et a vendu la sextape sur Internet.

Kim Kardashian sur Sextape : « Parce que j’étais excitée et que je voulais le faire »

Kim Kardashian a intenté une action en justice contre la distribution des enregistrements, mais a ensuite abandonné la poursuite. Prétendument contre le paiement de cinq millions de dollars américains (environ 4,1 millions d’euros).

Maintenant, le passé la rattrapait à nouveau. La bande érotique est devenue le sujet de la saison actuelle et dernière de « Keeping Up With The Kardashians ».

La sœur de Kim, Kourtney (42 ans), voulait savoir pourquoi elle avait même fait faire des enregistrements intimes d’elle-même.

La réponse courte de Kim Kardashian : « Parce que j’étais excitée et que je voulais le faire. »

Kim Kardashian sur Sextape : « D’une certaine manière, filmer nous a aidés »

Dans une interview avec le « LA Times », elle a également commenté le sujet de la sextape. « D’accord, je sais que je devrais gérer ça et en finir. Quelqu’un me demandera, alors je ferais aussi bien d’aller de l’avant et de le faire », a déclaré le joueur de 40 ans.

Et le milliardaire a ajouté: «D’une certaine manière, le tournage nous a aidés à gérer les choses au lieu de les balayer sous le tapis. En fin de compte, j’étais toujours ouvert et honnête et je voulais partager tout ce que je vis. Je ne voulais pas me retenir.  » (Mt)

Catégories : Sextape