Droits d’auteur : Getty Images

Légende de l’image : WhatsApp veut que les utilisateurs consentent à une nouvelle politique de confidentialité

Le régulateur sud-africain de l’information a déclaré qu’il envisageait une action en justice concernant le projet du service de messagerie WhatsApp de partager les données des utilisateurs avec la société mère Facebook.

Le régulateur considère que cette décision viole les lois du pays sur la protection des informations personnelles.

Il a déclaré avoir écrit à WhatsApp pour lui demander de réviser la politique pour se conformer à la norme utilisée dans l’Union européenne – mais qu’il n’avait reçu aucun accord.

« Dans ces circonstances, le régulateur informe les avocats de préparer un avis sur la voie à suivre en termes de litige », a-t-il déclaré dans un communiqué.

WhatsApp a demandé aux utilisateurs de consentir à une nouvelle politique de confidentialité qui permet le partage d’informations avec Facebook à des fins publicitaires et de commerce électronique – ou de cesser d’utiliser le service.

Les conditions entreront en vigueur samedi.